Fr / En
<< retour

Hasard pendulaire #

"Hasard pendulaire #" est une série d’installations sonores et sculpturales, réalisées en harmonie avec le lieu d’exposition. Elles sont constituées d’un pendule qui oscille au dessus d’une partition spatiale.
Performatives, ces installations/instruments sont activées par un lanceur, l’interprète, qui d’un simple geste définira inconsciemment le cours des choses. Effectivement, une fois jeté, le pendule heurte, tout au long de sa course, la sculpture qui produit ainsi des rythmiques de sons acoustiques propres aux matériaux employés. De plus, ces sonorités percussives sont captées et traitées en direct par un ordinateur qui génère, dans le même espace d’écoute, un deuxième contenu sonore artificiel. Accordant et désaccordant les sons produits avec les balancements périodiques du pendule, ces installations questionnent l’élasticité de l’espacetemps à travers une écriture générative. Elles interrogent également les liens entre le spatial et le musical ; entre la matière et le son.
D’un geste performatif arbitraire et anecdotique découle une composition visuelle et sonore unique à la durée indéterminée qui se jouera des attentes du spectateur.

* L'objet Pendule a été produit lors de la résidence "Park in progress" dans le cadre du festival "City Sonic #" organisé par Transcultures à Mons en 2014.

* La partition Sculpturale est une production in-situ, propre à chaque lieu.

 

Hasard pendulaire #6, INFRAMINCE, Villa Mallet Stevens, Paris 16e

INFRAMINCE, photo mathias isouard

 

Hasard pendulaire #5, MAC'A, Avignon

 

Hasard pendulaire #4, LAB3.0, Augsburg, Allemagne

 

Hasard pendulaire #3, City Sonic 12, Mons, Belgique.

 

Hasard pendulaire #2, Exposition "Retour de Biennale"
Galerie Chateau de Servières, Marseille

 

 

Hasard pendulaire #1, Open Atelier #6,
Galerie des Grands Bains Douche de la Plaine, Marseille